Accueil
Manuscrits > André-Marie AMPERE, Chemise 294 [carton 19], 1775-1836.
Image 1            >|
| Adresse de citation : http://www.ampere.cnrs.fr/ms-ampere-294-1-1.5.html

L'Americide

Chant premier

 

Je chante les malheurs de ces tristes contrées,

par l'immense océan de nos bords séparées,

où loin des ces faux biens dont l'éclat nous séduit,

trouvant dans le repos le bonheur qui nous fuit.

L'homme vivait sans soins, sans esclave et sans maître,

des fruits que sous ses pas la terre faisait naître,

et passait tous ses jours pleins de tranquillité

dans le sein de la paix et de la liberté.

Il y vivrait encore, dans cette paix profonde,

à l'Europe inconnu, connue au reste du monde,

si dieu, dont les desseins sont cachés à nos yeux,

aux cruels espagnols n'eut livré ces beaux lieux,

et que guidés par lui, ces peuples sauvages

pour y porter sa loi, nos arts et nos usages [...]

Document de l'Académie des sciences (Institut de France) - Photo : CNRS, CAK-CRHST.

© CRHST/CNRS, 2005 / Développé sous ICEberg 4.0.2 / hébergement CC-IN2P3 / Directeur de publication : Christine Blondel, responsable informatique : Stéphane Pouyllau