@. Ampère et l'histoire de l'électricité 

[Accueil] [Plan du site]

Une nouvelle plateforme est en cours de construction, avec de nouveaux documents et de nouvelles fonctionnalités, et dans laquelle les dysfonctionnements de la plateforme actuelle seront corrigés.

@.ampère

Correspondance d'Ampère, Lettre L895

Accueil de la correspondance | Retour aux résultats
lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr895.html

Index des noms de personnes

Ampère, André-Marie      à      Pictet, Marc-Auguste

à Monsieur Pictet, inspecteur de l'Université Royale de France, à Genève
Paris, 11 décembre 1814

Mon cher collègue et très honorable ami,

En vous témoignant toute ma reconnaissance de l'intérêt que vous avez mis à me voir admis parmi les membres de la savante réunion des hommes les plus distingués de votre ville, cette noble pépinière de personnes dévouées aux sciences qui éclairent l'intelligence et aux sentiments qui élèvent l'âme, je vous prierai d'en offrir aux membres que vous connaissez plus particulièrement l'expression de ma gratitude, et de tous les sentiments qu'un choix si honorable pour moi doit m'inspirer. J'écris par le même courrier à Monsieur Prevost, votre président, pour qu'il soit auprès de la Société qui m'a fait l'honneur de m'admettre dans son sein l'interprète de ces sentiments. Je me reproche vivement de ne l'avoir pas fait plus tôt, mais je n'ai reçu mon diplôme que depuis peu de jours, et ma nomination à l'Institut (1) en remplacement de M. Bossut (2) me prescrivant des devoirs qui se trouvaient en concurrence avec mille autres occupations, ne me laissait pas un instant dont je pusse disposer.
Celui qui m'a remis le diplôme (3) m'a dit qu'il aurait probablement une occasion prompte et sûre pour vous faire passer un petit flacon d'iode. Il m'a promis de me donner une réponse à ce sujet, mais je n'en ai point eu de nouvelles depuis (4) ; j'attendrai encore quelques jours ; si son silence continue j'emploierai la voie que vous m'indiquez pour vous l'envoyer, pourvu que M. Marignié puisse se procurer une bonne occasion. Je n'ai comme vous, cher et excellent ami, aucune donnée sur ce qu'il conviendrait que vous fissiez relativement au projet d'un petit voyage à Paris, et je craindrais que l'envie de vous voir et de vous embrasser ne me portât à vous donner un conseil indiscret.
Je ne m'étonne pas que M. Capelle conserve avec délices le souvenir du temps qu'il a passé parmi vous, puisque j'éprouve ce sentiment avec tant de vivacité moi qui n'ai pu jouir que quelques jours de la société de mes nouve[aux] collègues.
M. Degérando me parle souvent de vous ; c'est un grand bonheur pour moi de pouvoir cultiver son amitié, et de ne pas être du moins à cent lieues de tous ceux avec qui je voudrais passer ma vie. Recevez, cher et excellent ami, l'hommage de mon entier dévouement et de mon éternel attachement. Je vous embrasse de toute mon âme.

A. Ampère



(1) Ampère a été élu membre de l'Institut, section de géométrie, le 28 novembre 1814.
(2) Le mathématicien Charles Bossut (1730-1814) était mort le 14 janvier. Membre de la
section de mathématiques depuis 1795, il était déjà pensionnaire de l'Académie sous
l'Ancien Régime.
(3) Il s'agit de Louis-André Gosse (1791-1873), fils du pharmacien genevois Henri-Albert
Gosse. Il étudiait alors la médecine à Paris.
(4) Gosse fils était momentanément alité : l'iode parviendra à Pictet fin janvier (voir la
lettre de Henri-Albert Gosse du 21 janv. 1815, au tome I).


Lettre publiée dans PICTET, Marc-Auguste. Correspondance. Sciences et techniques, t. II Les correspondants français. éd. René Sigrist, Genève : Slatkine, 1998, p.41-42
  Source de l'édition électronique de la lettre :
PICTET, Marc-Auguste. Correspondance. Sciences et techniques, t. II Les correspondants français. éd. SIGRIST, René. Genève : Slatkine, 1998, p.41-42


  Autre source de la lettre : original manuscrit
Genève, Archives de la Fondation F. Rilliet, Fonds Pictet, K4 [note de René SIGRIST]


Voir le fac-similé :
Lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr895.html

© 2005 CRHST/CNRS, conditions d'utilisation. Directeur de publication : Christine Blondel. Responsable des développements informatiques : Stéphane Pouyllau ; hébergement Huma-Num-CNRS