@. Ampère et l'histoire de l'électricité 

[Accueil] [Plan du site]

Une nouvelle plateforme est en cours de construction, avec de nouveaux documents et de nouvelles fonctionnalités, et dans laquelle les dysfonctionnements de la plateforme actuelle seront corrigés.

@.ampère

Correspondance d'Ampère, Lettre L369

Accueil de la correspondance | Retour aux résultats
lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr369.html

Index des noms de personnes

Ampère, André-Marie      à      Bredin, Claude-Julien (1)

professeur d'anatomie à l'École vétérinaire, près des portes de Vaise, à Lyon (Rhône)
[Fin décembre 1810]

... amitié, c'est tout ce qui me reste. Écris-moi le plus longtemps que tu pourras, c'est ma seule consolation.
J'ai quelque espoir de faire l'année prochaine le même voyage que l'année passée. Puisse cet espoir se réaliser ! Puissé-je y passer encore quelques jours près de toi !
Vois-tu, Bredin, ton ami est un gouffre qui s'approfondit toujours ; il me faudrait deux jours de conversation pour te faire comprendre tout ce que je pense, tout ce que je sens en moi et dont je m'occupe sans cesse dans mes mélancoliques rêveries ; mais, au lieu de cela, sitôt que nous serions ensemble, d'autres idées, d'autres sentiments viendraient m'occuper. Le bonheur chasserait pour un temps ces noires pensées, et nous passerions encore bien des jours ensemble, sans que j'eusse seulement pensé à te parler de ce qui m'occupe le plus loin, de toi. C'est déjà ce qui m'est arrivé l'année passée.
Adieu, bon ami, pourquoi t'ai-je parlé de tout cela, je ne puis par lettre te faire comprendre le sujet de mes peines, je ne puis que joindre, en t'en parlant, une inquiétude de plus, à celles dont tu es peut-être accablé dans ce moment, car ton silence est trop long pour me laisser sans crainte.
Mon ami, je te le demande en grâce, un mot, un seul mot qui m'ôte cette inquiétude si, comme du moins je l'espère, tout ce qui te touche est en bonne santé.
Adieu, Bredin, ton ami t'embrasse de toute son âme, tu sais bien avec quelle tendresse.



(1) Deux pages in-4° avec adresse, sans début.

Correspondance du Grand Ampère, tome I, p. 358
  Source de l'édition électronique de la lettre :
DE LAUNAY (Louis). Correspondance du Grand Ampère. tome I. Paris : Gauthier-Villars, 1936. p. 358


  Autre source de la lettre : original manuscrit
Paris, Archives de l'Académie des sciences, fonds Ampère, carton XXIV, chemise 340
(Deux pages in-4° avec adresse, sans début.)


Voir le fac-similé :
Lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr369.html

© 2005 CRHST/CNRS, conditions d'utilisation. Directeur de publication : Christine Blondel. Responsable des développements informatiques : Stéphane Pouyllau ; hébergement Huma-Num-CNRS