@. Ampère et l'histoire de l'électricité 

[Accueil] [Plan du site]

Une nouvelle plateforme est en cours de construction, avec de nouveaux documents et de nouvelles fonctionnalités, et dans laquelle les dysfonctionnements de la plateforme actuelle seront corrigés.

@.ampère

Correspondance d'Ampère, Lettre L316

Accueil de la correspondance | Retour aux résultats
lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr316.html

Index des noms de personnes

Ampère, André-Marie      à      Bredin, Claude-Julien (1)


[26 juin 1807]

Mon ami, Barret aussi avait tout deviné ; sa lettre m'a pénétré. J'ai donc perdu : d'abord ce que j'ai aimé avec passion, et puis ce que j'ai cru aimer. Mes enfants, ma soeur, Ballanche, Bredin, voilà ce qui me reste, et je suis loin de vous. Oh, comme j'ai prié et pleuré en allant hier à la messe ! Il me semblait que Dieu me parlait. Qu'exige-t-il de moi ? N'aurai-je personne pour me soutenir, retomberai-je loin de lui ?
Du 26 – J'en étais là de ma lettre quand on est venu l'interrompre. Depuis le dernier éclat, M. Potot m'envoie ce qu'il appelle des conciliateurs pour m'engager à de nouvelles soumissions, mais j'en ai déjà trop fait (2). La première condition est d'abjurer des opinions qu'il regarde comme insensées : opinions sans lesquelles il n'y a pas de morale pour moi ; je ne le ferai jamais. Ces conciliateurs, qu'il les choisit mal pour ses vues ! Celui que je viens de quitter a terminé un long tête-à-tête en me serrant dans ses bras et en me disant que son plus grand honneur serait d'avoir un ami tel que moi. Qu'est-ce que tout cela ? Dans l'abîme où je suis, on va nous séparer. Je vous reverrai bientôt ; j'irai auprès de ma mère et de mon fils. Ce dernier me pardonnera-t-il de l'avoir sacrifié un instant ?
Adieu, je vous serre contre mon coeur.



(1) D'après Mme Cheuvreux, p. 50.
(2) La phrase d'Ampère montre que les démarches des conciliateurs ont eu lieu peu avant son
départ de la maison Potot le 26 juin.


Correspondance du Grand Ampère, tome I, p. 319
  Source de l'édition électronique de la lettre :
DE LAUNAY (Louis). Correspondance du Grand Ampère. tome I. Paris : Gauthier-Villars, 1936. p. 319


  Autre source de la lettre : original manuscrit,copie,imprimée,
inconnu


Voir le fac-similé :
Lien de référence : http://www.ampere.cnrs.fr/amp-corr316.html

© 2005 CRHST/CNRS, conditions d'utilisation. Directeur de publication : Christine Blondel. Responsable des développements informatiques : Stéphane Pouyllau ; hébergement Huma-Num-CNRS